laperruque

laperruque-couvre-cahier-baranil

Petit indice, un protège-cahier en cuir incroyable se cache dans cette image.

Amoureux du cuir, après avoir hésité pendant des mois à l’époque, j’ai fait le grand saut en 2014 et quitté mon job qui ne me passionnait pas. Je suis enfin entré à l’Atelier Grégoire à Paris pour devenir sellier maroquinier.
Accompagné par des artisans de haut vol pendant une année, j’ai eu l’occasion de découvrir un superbe savoir-faire et d’approcher un monde ou le temps semble suspendu. Par hasard, en classe, à la fin d’un exercice donné, je commence à m’amuser avec une chute de cuir et à faire de la perruque. Faire de la perruque c’est ça : en atelier quand tu as terminé ta production pour le patron, tu commences un objet pour toi. Au nez et à la barbe du contremaître. Travailler en perruque c’est faire de la résistance goguenarde, sortir un peu des rails. Et voilà : Laperruque, on le tenait enfin ce nom de marque. Ensuite c’est venu tout seul : il a fallu bosser sur la collection, déménager en Suède pour y suivre une belle autochtone, y installer un atelier sérieux, après avoir développé les produits dans la cuisine, s’assurer que le business-model allait tenir le coup et enfin mettre sur pied un site web, avec des photos qui en jettent.
L’esthétique est simple, les modèles sont classiques et laissent la part belle à de superbes matières, choisies chez les meilleurs fournisseurs européens.
Tout est fabriqué à la main à Malmö en Suède et arrive en quelques jours dans votre boîte aux lettres. Les cuirs français proviennent de chez  Haas et Degermann, fournisseurs habituels de marques prestigieuses, et de l’outsider suédois Tärnsjö, qui vient de commencer à travailler avec Visvim. Cela donne des pièces au toucher généreux, bien à elles, que l’on ne rencontre pas habituellement dans le commerce.
On obtient alors une jolie marque, sans faire intervenir d’intermédiaires de la fabrication à la distribution, ce qui permet d’afficher des prix abordables pour un produit durable et bien fabriqué. Vous pourrez bien sûr retrouver tout ça sur Instagram, Facebook et si vous voulez vraiment suivre l’évolution du projet et la vie de l’atelier, on a aussi une newsletter.Entre deux finitions, je me ferais évidement un plaisir de répondre à vos questions 😉 robin@laperruque.co 

laperruque.co

laperruque-porte-cartes-baranil-ebony

Lire la suite

Appletrees

55070031

Enfin, des Crocs sur redingote.fr

Où sont les belles maisons en 2016 alors que « Luxe » est quasiment devenu un gros mot ? Interrogez les spécialistes du vintage comme Gauthier Borsarello ou les clients historiques des « belles maisons »: la qualité n’est plus la même qu’il y a 30 ans. On aurait cherché à produire plus,  plus vite, en faisant disparaître le charme de certains détails pour économiser du temps et des matières, pour dépenser plus en affiches de pub. Bref, la pratique a transformé ce qui était la Haute Façon en Industrie du Luxe.
Le glas des belles choses a t il pour autant sonné ? Rassurez vous, à l’heure du digital les porteurs de projets n’ont pas abandonné le produit palpable. La relève est là, prête à en découdre (ahem) et vient ajouter du sang neuf au très haut de gamme.
Lacontrie, Husbands, Guillaume Lancelot en sont les derniers exemples français les plus poignants quand les japonais d’ Hender Scheme ou Visvim s’en mêlent à l’international.
Appletrees, est la dernière venue dans cet univers de quality nerds. Échappée il y a peu d’un studio cosy de Stockholm, elle bien compris cette parfaite balance entre tradition tailleur et l’envie d’une nouvelle clientèle de s’éloigner des vestiaires classiques et des enseignes Fast Fashion.
Passionné de traditions textiles et de vêtements, grand collectionneur, fatigué du prêt à jeter, Victor Sandberg a voyagé aux quatre coins du monde avant de maturer son produit idéal. Un produit qui fasse le pont nécessaire entre confort, plaisir, durabilité et beauté de vieillissement. Victor et son associé, Charles Murray, ont donc choisi de développer une garde-robe unisexe, sans logique de collections saisonnières, se positionnant comme spécialiste de la chemise.
Sur nos superbes photos vous pouvez avoir un aperçu de ce que ça donne sur Victor, sur son balcon à Stockholm.

Lire la suite

Our Legacy – Another « Splash » for Winter

our-legacy-splash-fw15-1 new

Ambiance : juste ce qu’il faut du RnB des années 90

Quoi qu’on raconte du climat en Suède une fois l’été passé, Our Legacy ne semble pas se laisser impressionner par le baromètre et nous donne une bonne dose de chaleur avec la « Splash » de cet hiver. Les jumeaux Adam & Josef ont été shooté par Erik Wåhlström, sous la direction d’Andreas Doré : les mouvements, les couleurs… Ça marche, c’est chaud, ça donne envie, ça intrigue, c’est pas trop arty et on garde les images en mémoire. Bref, un sans faute. Ils introduisent
une pré-collection terre à terre de 34 pièces dans de belles matières et fabriquées en Europe pour s’assurer que personne ne souffre dans le process. On salue à quel point Our Legacy a réussi au fil des saisons à passer du statut de « jeune marque suédoise » à celui de marque globale solide. Leur secret ? Ils tiennent leur éthique d’origine, leur rapport qualité/prix, bossent une esthétique qui leur appartient et viennent s’installer facilement dans la garde robe de n’importe quel amateur de vêtements de 17 à 77 ans.

Lire la suite

Herr Judit, Stockholm

Oui, il s’agit bien d’une friperie qui marque le pli de ses pantalons

De passage à Stockholm, vous en profiterez peut-être pour visiter quelques bonnes boutiques : Nitty Gritty, Gabucci, Rose & Born, ou même les flagships d’Our Legacy et d’Acne Studios, ce dernier étant situé au sein de l’impressionnante ancienne banque à l’origine du nom du syndrome de Stockholm. Le pays possède un écosystème complet de marques – qui ne passent pas toujours les frontières – et un style vestimentaire bien à part qu’il est toujours agréable d’observer.
Chaque capitale a ses Stéphane ou ses Simon, toujours à l’affut de pièces d’occasion et de qualité pour leur clientèle d’habitués, et où souvent la présentation n’est pas la priorité.
La boutique d’Östermalm de Herr Judit est une sorte d’équivalent local avec une offre plus large et une équipe de visual merchandiser à temps complet. Les marques diverses et bien choisies nous confirment que les Suèdois savent ce qu’ils font : Crocket & Jones, John Lobb, Tombolini, Lubiam, Barba, Ralph Lauren, Jcrew ou J. Lindeberg pour n’en citer que quelques unes. Les prix sont raisonnables et le tout est présenté avec un soin et un goût qui ne vous étonnera plus après quelques jours passés dans la capitale Suédoise.
Lire la suite

Pitti Uomo – Alden

Le célèbre bottier américain jouit en ce moment d’un succès qui ne se dément pas. A Pitti Uomo, j’ai rapidement abandonné l’idée de compter le nombre de paires d’Alden que j’ai pu voir sur les pieds des visiteurs. Trop nombreuses.

La marque fait varier ses modèles classiques en associant des formes / détails / matières / semelles de manière originale. Les combinaisons sont quasi-infinies et donnent souvent des chaussures très réussies. Voici quelques photos d’associations plutôt inédites, ainsi que de leurs modèles classiques en cordovan bordeaux. Aujourd’hui une des tendances lourde de la vente en ligne est la personnalisation online, un peu à la manière de Nike ID. Prada, Louis Vuitton ou même Ralph Lauren s’y sont mis, ce qui me permet de rêver qu’un jour, peut-être, qu’un tel système existera pour des chaussures Alden…

Des Indy Boots avec semelle gomme et semelle commando


Encore une semelle en gomme (un empiècement en cuir est présent sur l’avant de la semelle)


Quelques petites variations en daim


Quelques petites variations en daim


Les modèles classiques en cordovan

Observations par Our Legacy

Avant que la pluie ne revienne en France et perpétue la tradition du mois de mars, on va s’intéresser à ce que nous propose Our Legacy pour la saison qui arrive. On peut commencer par remarquer que la diversité des silhouettes utilisées dans les photos du lookbook pour mettre en scène les pièces de la collection témoigne de l’ecléctisme du public Our Legacy. Effectivement, lorsque l’on travaille sur des classiques du vêtement, le public est large.

La marque ne l’a d’ailleurs pas fait au hasard: la présentation de la collection nous apprend que si elle s’intitule « Observations » c’est pour souligner que l’on peut deviner la profession des personnages en observant la manière dont ils sont habillés. J’avoue ne pas avoir réussi l’exercice mais il est clair que leurs personnalités sont fortement exprimées à travers leurs tenues. Quelques clin d’oeil sont également sympathiques, comme la Air Max 95 Parra à la main d’un des modèles qui rappelle la tendance sneakers très forte il y a quelques saisons déjà, ou le joggeur qui contraste avec l’ambiance d’assoupissement qui se dessine au fil des photos. L’attitude du chien est d’ailleurs révélatrice: on est en été, il fait chaud, ça sent les vacances, les barbes et cheveux poussent.

Côté vêtements, je l’ai déjà évoqué plus haut, Our Legacy joue sur le créneau des classiques et des pièces simples: une bonne occasion de fournir sa garde robe avec les essentiels qui lui manquaient, ici réalisés dans de jolies matières. Vous avez quelques clichés de la collection ci dessous, le reste des images est visible sur le site d’Our Legacy

Velour – Un brin de Nostalgi

Encore une fois, c’est un réel plaisir de découvrir les pièces de la marque suédoise Velour, qui se fait beaucoup remarquer depuis quelques saisons, notamment en raison de la qualité de ses produits.

En 1997, suite à une fouille dans les stocks du magasin de sa grand-mère, fermé depuis une dizaine d’années, Per Andersson a décidé avec quelques amis de revendre ces pièces d’une autre époque. Situé à Göteborg, en Suède, le magasin « Nostalgi » proposait des répliques de vêtements, de l’art et du design en plus des stocks du magasin de la grand-mère du fondateur.

Le magasin attira beaucoup de jeunes gens branchés qui donnèrent l’inspiration à l’équipe en place de lancer en 2002 leur propre marque du nom de Velour.

La marque développe aujourd’hui une collection de très beaux vêtements à des prix raisonnables comparé à la concurrence. L’idée est de proposer des vêtements inspirés de classiques avec tout ce qui fait la particularité du style scandinave: un brin de folie dans les couleurs et les imprimés. C’est ce qu’ils appellent eux-même le « Feelgood Preppy ».

Ci dessous un extrait de leur collection automne-hiver 2010/2011 …

… et la vidéo qui va avec:

La marque continue sur la même lancée l’été prochain et nous avons pu voir un aperçu sur Selectism:

http://www.velour.se/